Lauréate de l’Open de Croatie : Aline Dossou, nouvelle étoile du TDK Cergy

 

TAEKWONDO - CERGY - DOSSOU

L’ancienne vice championne d’Europe juniors vise une qualification en – 57 kg aux Jeux Olympiques de Rio en 2016. Photo : Archives personnelles d’Aline Dossou Gbete.

«Aline est notre exception. La philosophie de notre club est de former lui-même des taekwondoïstes et les conduire vers le haut niveau. Jusqu’ici, nous n’avions jamais accueilli d’athlètes d’élite issus d’autres structures. Mais ses demandes réitérées pour nous rejoindre, son amitié avec Maéva Mellier et son attitude irréprochable nous ont convaincu», explique Ludovic Vo, le charismatique entraîneur du TDK Cergy.

Depuis son arrivée il y a deux mois, la vice-championne d’Europe juniors 2009 des -67kg a déjà porté haut les couleurs du club valdoisien. Médaillée de bronze sur l’Open d’Israël et finaliste des World Combat Games avec l’équipe de France, la protégée de Myriam Baverel et de Mehdi Bensafi a remporté l’Open de Croatie, le 10 novembre à Zagreb. «J’ai battu trois combattantes dans leur fief avec plus de six points d’écart et j’ai testé efficacement mes deux gardes. Le résultat est très positif», se réjouit la combattante d’origine toulousaine, formée au Pôle d’Aix-en-Provence puis à l’Insep.

Défi olympique en -57kg

Si le taekwondo lui a offert de belles joies, les sacrifices sont nombreux. «Après deux saisons vierges pour me consacrer à mes études entre mon titre de championne de France junior (2006) et mes 18 ans (2008), j’ai repris la compétition contre l’avis de mes parents. Depuis, je m’entraîne deux fois par jour avec intensité dans l’espoir de participer aux J.O», raconte la combattante. Son objectif olympique la conduit à abandonner la catégorie des -62kg malgré ses excellentes références (n°3 mondiale, 3e aux Mondiaux universitaires 2012, deux victoires en open internationaux en 2011 et une place de quart de finaliste aux Mondiaux de Puebla en août dernier).

«Ma seule chance de Jeux réside en -57kg (NDLR : la catégorie de Marlène Harnois, 3e aux J.O de Londres en 2012). Je dois profiter de chaque Open international pour grimper au classement mondial et décrocher l’une des six qualifications directes en janvier 2016», explique la taekwondoiste âgée de 23 ans. Le début de sa quête débutera le 15 décembre au Grand Prix de Manchester. Julien BIGORNE