Les Marathons de l’espoir (invitée 14/15) : Maeliss Conan

cap-soiree-les-marathons-espoir-14-MAELISS CONAN-DSC_8359
Maeliss Conan, Julien Bigorne et Marlène Doos. Photo : Armelle Legrand-Robert.

Quatre titres mondiaux, deux sacres continentaux et huit médailles d’or nationales ornent son palmarès. Licenciée au club des Dragons Riders de Méry-sur-Oise depuis 2004, Maëliss Conan pratique un sport hors du commun : le saut en hauteur à roller sans tremplin, alias ‘‘freejump’’. En 2017, la rideuse, qui habite à Saint-Martin-du-Tertre, est redevenue championne d’Europe à Busto Arsizio en Italie, quelques semaines après avoir subi la loi d’Awa Baldé lors de la première édition des World Games. La Sénégalaise lui a chipé son record du monde en franchissant 1,25 m. «C’est toujours triste de se faire battre, mais cela va me donner un coup de pied aux fesses», avait déclaré la vice-championne du monde, qui avait tout de même frôlé son record de France (1,20 m). «Je vais repartir à la conquête de mon titre mondial en me musclant davantage et en changeant ma technique de saut. Actuellement, je saute en ciseau avec les jambes pliées sur le côté, mais la meilleure technique serait de sauter avec une jambe tendue sur le côté et l’autre pliée», a expliqué la championne de roller, égérie de la marque ‘‘Seba Skating’’.

Son maillot dédicacé des Dragons Riders de Méry-sur-Oise a été remporté par Marlène Doos, ma ‘‘tata’’.

Texte : © Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr