Roland Garros : Monfils prend sa revanche

tennis-roland-garros-2014-gael-monfils-5

Gaël Monfils s’est qualifié pour la cinquième fois de sa carrière en huitièmes de finale à Roland-Garros. Le joueur de l’AAS Sarcelles a battu en cinq sets l’Italien Fabio Fognini, son bourreau de l’édition 2010. Photo : Miguel Medina / AFP.

 

Il y a quelques minutes, sur le court Suzanne Lenglen, Gaël Monfils s’est qualifié pour la cinquième fois de sa carrière pour les huitièmes de finale du tournoi de Roland Garros. Une revanche à tout point de vue. Sur son physique d’abord. Le joueur de l’Association Amicale et Sportive de Sarcelles (AASS) a enfin retrouvé la plénitude de ses moyens après des blessures à la cheville qui l’avaient contraint à l’abandon ou au forfait à Casablanca, à Bucarest et à Nice en l’espace de deux mois. Sur son adversaire, ensuite. Fabio Fognini, n°14 mondial, est une vieille connaissance du Français. En 2010, le Transalpin l’avait éliminé au deuxième tour de Roland Garros dans un match interminable, à cheval sur deux jours et ponctué sur le score de 9-7 au cinquième set. L’an dernier, il l’avait fait sortir de ses gonds (fait rare…) au tournoi de Nice sur une réclamation injustifiée. Et il y a quelques mois encore, le fantasque droitier de San Remo l’avait battu à l’arrachée à Indian Wells après avoir sauvé deux balles de matchs. Il était temps que la roue tourne.

Nouveau marathon en cinq sets

«Fabio, je le connais depuis tout petit. Contre lui, c’est un combat à chaque fois. Mais c’est un bonheur de jouer des matchs comme ça, sur de grands courts et dans une ambiance dingue», a expliqué Gaël Monfils, qui a fini par s’imposer en cinq sets (5-7, 6-2, 6-4, 0-6, 6-2) au bout de 3h30’ de jeu. Après avoir pris un avantage certain en remportant le troisième set, le joueur de l’AASS a tenté un pari audacieux. «Au début du quatrième set, j’ai ressenti une petite alerte. Je me suis fait breaker d’entrée et j’étais dans le dur. J’ai préféré garder des forces et attendre le cinquième set», a-t-il confié. Ne courant plus sur les accélérations en coup droit de son adversaire, le Français a pris une roue de bicyclette (0-6 dans le quatrième set) avant de faire deux fois le break dans la dernière manche, remportée 6-2. Sur les deux derniers jeux, Fognini, qui a écopé de deux avertissements (pour injure et jet de raquette) et commis au total 81 fautes directes durant ce match, a craqué nerveusement.

Huitième contre le bourreau de Wawrinka  

En huitième de finale, «Sliderman» rencontrera, lundi après-midi, Guillermo Garcia-Lopez, qui s’est imposé au terme d’un match en cinq sets contre l’Américain Donald Young. Son rival espagnol avait auparavant éliminé le n°3 mondial Stanislas Wrawrinka puis le Valdoisien Adrian Mannarino. Gaël Monfils avait remporté leurs deux précédentes confrontations sur terre battue à Casablanca en 2008 et à Madrid en 2010. Jamais deux sans trois ? Julien BIGORNE