France cadets-juniors à Nantes : Saban appose sa griffe

athletisme-regionaux-indoor-cj-2016-saban

Marc-Antoine Saban (EFCVO) est champion de France cadets en salle sur 200m. Photo : Julien BIGORNE / www.sportspassion95.fr

 

Révélation de l’année 2015 en étant champion du monde scolaires sur 200m et lauréat du Festival olympique de la Jeunesse Européenne (Foje), le Beauvillésois Marc-Antoine Saban poursuit sur sa lancée. Le sprinteur, qui a rejoint cet hiver les rangs de l’Entente Franconville Césame Val-d’Oise (EFCVO), est sacré champion de France cadets en salle sur 200m à Nantes.

– Marc-Antoine, tu as amélioré cet hiver ton record sur 200m de 21 centièmes (22’’16 contre 22’’37). Dans quels secteurs penses-tu avoir le plus progressé ?

Marc-Antoine Saban : Un peu au départ et dans le virage, mais surtout sur la fin de course. J’ai beaucoup travaillé ce paramètre avec mon entraîneur Laurent Freund. Ça commençait déjà à fonctionner, aux Régionaux cadets à Eaubonne, où j’avais battu in extremis le champion de France en titre. C’était un point important, car il fallait enchaîner deux courses en quatre heures, en allant vite tout en gardant un certain relâchement.

– Dans quel état d’esprit abordais-tu les séries. En détenant le meilleur temps des engagés, j’imagine que tu avais un peu de pression ?

En réalité, je n’ai pas eu trop le temps de gamberger. Avant les séries, j’ai rencontré un problème, qui a failli hypothéquer toutes mes chances. Les officiels ne voulaient pas me laisser entrer dans la chambre d’appel, car, selon eux, mes pointes mesuraient plus de 6 cm, ce qui est interdit. Malgré mes justificatifs, ils ne voulaient rien entendre. À la dernière minute, j’ai dû frotter mes pointes contre de la pierre, sous le regard d’un coach. Lorsqu’ils m’ont enfin donné accès à la chambre d’appel, tous les coureurs étaient déjà sur la piste. J’ai juste eu le temps d’installer mes blocks avant de prendre le départ sans échauffement. Heureusement, j’étais à un bon couloir (le n°5) et en luttant jusqu’au bout, je suis parvenu à me qualifier pour la finale.

– En finale, tu as retrouvé le couloir n°5. Était-ce un atout ?

C’était la situation parfaite, effectivement. J’ai rattrapé le concurrent de devant au bout de 50m, ce qui m’a mis en confiance. Et l’adversaire qui me suivait () m’a poussé dans mes retranchements. J’ai réussi à le battre en étant relâché comme un coureur de 400m, alors que lui s’est crispé dans les derniers mètres.

– Tu as également contribué à la médaille de bronze de l’EFCVO sur le 4x200m junior. Quel bilan tires-tu de cette expérience ?

Ce podium était une satisfaction pour tout le monde. Alex Rousseau-Jamard, l’un des leaders de l’équipe, était forfait sur blessure. Et je ne pouvais pas disputer la série en raison des épreuves individuelles. Fabala Dembele et Abraham Diarrasouba nous ont parfaitement suppléé en séries, remportée en 1’32’’39. Je suis ensuite rentré en finale à la place d’Abraham. Je prends le relais en dernière position après les passages de Gradi Sobolayi-Bakolé et de Fabala Dembele. Mais j’arrive à remonter les coureurs d’Angers et de Grenoble. Et dans le dernier relais, Patrice Esele Sasa s’arrache et devance le représentant de Livry Gargan. Nous finissons troisième en 1’30’’53.

– Quels sont tes prochains objectifs cette saison ?

Je devrais participer au match international junior France-Italie-Allemagne, le 27 février à Padoue (Italie). J’ai été contacté par un responsable de la Ffa pour prendre part au 4x200m. Mais la sélection ne sera annoncée officiellement que mercredi. Donc, je reste prudent. Cet été, chez les cadets, je viserai les titres nationaux et les minima pour l’Euro en Géorgie sur 200m (en moins de 21’’50) et sur 400m haies (en moins de 53’’00).

Propos recueillis par Julien BIGORNE

 

athle-efcvo-relais

Le relais de l’EFCVO médaillé de bronze sur le 4x200m juniors : Saban, Sobolayi-Bakolé, Esele Sasa, Dembélé et Diarrasouba. Photo : EFCVO.

 

Bio express de Marc-Antoine Saban

16 ans. Licencié au Ca Gonesse Villiers-le-Bel de 2010 à 2015 puis à l’Entente Franconville Césame Val-d’Oise (EFCVO) depuis 2015. Réside à Villiers-le-Bel. Étudie à Fontainebleau. Entraînée par Soeurette Grignon (de 2010 à 2015) puis par Laurent Freund (depuis 2015).

> Palmarès national en cadets : champion de France indoor 2016 sur 200m (3e sur 4x200m) ; champion du monde scolaires 2015 sur 200m ; lauréat du Festival Olympique de la Jeunesse Européenne sur 4x100m en 2015. 1er au bilan national cadets de la saison indoor 2016 sur 200m avec un chrono de 22’’16.

> Six titres de champion régional (deux en benjamins en combinés ; trois en minimes en combinés et au marteau ; un en cadets sur 200m en salle) ; détient cinq records du Val-d’Oise (voir ici).

> Records : 21’’89 en plein air et 22’’16 en salle sur 200m ; 53’’82 sur 400m haies ; 50’’97 sur 400m en salle ; 42m29 au marteau.

Synthèse réalisée par Julien BIGORNE

 

Lire sur le même thème : Régionaux en salle : Saban court comme le vent les temps forts de l’EFCVO aux régionaux cadets-juniors en salle les résultats des France cadets-juniors 2016 à Nantes la fiche de Marc-Antoine Saban.